Aller au contenu

Maison autonome : comment concevoir un habitat autosuffisant ?

Avec l’essor des énergies renouvelables et des préoccupations environnementales, nombreuses sont les personnes à s’intéresser aux habitations autosuffisantes. En effet, la maison autonome se présente comme étant une solution écoresponsable et économique sur le long terme.  

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation fait notamment partie des solutions permettant d’atteindre l’autosuffisance énergétique. Mais qu’en est-il réellement ?

Dans ce guide, nous vous expliquons comment concevoir une maison autonome, quelles sont les solutions pour produire de l’électricité, de la chaleur et de l’eau potable, quels sont les matériaux à privilégier, et quels sont les avantages et les inconvénients de ce type d’habitat.

autoconsommation installation panneau solaire

Maison autonome : définition, fonctionnement et différence avec la maison passive

Qu’est-ce qu’une maison autonome ? 

Une maison autonome est une habitation conçue pour produire l’ensemble des ressources nécessaires pour ses occupants, sans être reliée à aucun réseau d’approvisionnement

En effet, elle n’est raccordée à aucun des réseaux acheminant l’eau potable, l’électricité ou encore le gaz et parvient, tout de même, à subvenir à tous les besoins en eau, électricité et chauffage des personnes qui l’habitent. 

On l’appelle aussi « maison autosuffisante ». Tout comme un bâtiment classique, une construction autonome est capable de fournir :

  • l’électricité : pour le fonctionnement des appareils électriques et l’éclairage ;
  • la chaleur : pour se chauffer l’hiver ;
  • l’eau chaude sanitaire : pour se laver et/ou se chauffer ;
  • l’eau potable : pour l’utiliser à des fins domestiques.

On peut aussi la qualifier de maison écologique qui utilise des énergies renouvelables et des matériaux respectueux de l’environnement.  

Comment fonctionne une maison autonome ?

Afin d’atteindre cette indépendance énergétique, une maison autonome peut s’appuyer sur l’utilisation des énergies renouvelables :

  • l’énergie solaire ;
  • l’énergie éolienne ;
  • l’énergie hydraulique ;
  • la biomasse ;
  • la géothermie.

Sachez que cette autonomie peut être totale ou partielle. En effet, en raison des coûts, des équipements, de la difficulté de la mise en œuvre et du risque de ne plus être alimentés, certains foyers font le choix de rester raccordés partiellement.

Pourquoi opter pour une maison autosuffisante ?

Les maisons autonomes peuvent répondre à deux motivations principales :

  1. la conviction écologique : c’est-à-dire faire le choix de vivre en harmonie avec la nature, de réduire son empreinte écologique et de participer à la transition énergétique ;
  2. le contexte géographique : c’est aussi s’adapter à son environnement, notamment si l’on vit dans une région reculée où le raccordement aux réseaux d’approvisionnement est difficile, voire impossible. De plus, c’est aussi une façon de s’affranchir des aléas des réseaux, des coupures ou des pannes.

Quelle est la différence entre une maison autonome et une maison passive ?

La différence entre une maison autonome et une maison passive réside dans le degré d’indépendance vis-à-vis des réseaux d’approvisionnement et dans la consommation d’énergie primaire.

Comme expliqué ultérieurement, une maison autonome produit ses propres ressources (électricité, chaleur, eau) sans être reliée aux réseaux d’approvisionnement alors qu’une maison passive est un logement qui réduit au maximum sa consommation d’énergie primaire grâce à l’optimisation :

  • de l’isolation thermique
  • du système de ventilation ;
  • de l’exposition solaire

Effectivement, ce logement n’est pas coupé des réseaux d’approvisionnement, mais il a la particularité d’y consommer très peu. Il doit respecter des normes spécifiques, comme le label Passiv Hauss.

La similarité entre ces maisons est qu’elles ont pour objectif commun de réduire l’impact environnemental de l’habitat, mais ne répondent pas aux mêmes critères ni aux mêmes besoins.

Comment atteindre l'autonomie énergétique pour une maison ? 

Comment produire son électricité soi-même ?

Il existe différentes solutions pour produire son électricité soi-même. Certaines sont plus ou moins faciles à mettre en œuvre et nécessitent un investissement plus ou moins important :

  • l’éolienne domestique : l’énergie produite à partir du vent est une solution collective rentable. En revanche, elle l’est nettement moins dans le cadre d’une installation individuelle ;
  • la turbine hydroélectrique : produire de l’électricité grâce à l’eau est possible, à condition de construire sa maison à proximité d’une source d’eau ;
  • les panneaux photovoltaïques : utiliser l’énergie du soleil pour produire de l’électricité est la solution la plus simple à mettre en œuvre et la plus économique.

Les panneaux solaires photovoltaïques pour la production d'électricité en autonomie

Les panneaux solaires photovoltaïques sont le choix le plus évident à mettre en œuvre pour la production d’électricité, du fait de leur facilité d’installation et de leur bonne rentabilité

Cependant, notez bien qu’une installation solaire nécessite la lumière du soleil pour produire de l’électricité. Ainsi, la nuit ou lors de journées nuageuses, vos panneaux solaires produiront peu, voir pas d’électricité. C’est pourquoi une installation photovoltaïque bien dimensionnée pourra couvrir 40 à 60 % de vos besoins en électricité, mais pas la totalité.

Autoconsommation ou autonomie ? 

Avec une installation solaire, vous aurez la possibilité de choisir entre 2 modes de consommation pour une maison autosuffisante : 

  1. l’autoconsommation avec vente de surplus : vous consommez l’énergie produite par vos panneaux solaires et revendez le surplus au réseau (EDF OA). Dans ce cas, il vous faudra être raccordé au réseau ; 
  2. l’autoconsommation totale : l'énergie générée par vos panneaux solaires est utilisée pour alimenter votre maison et tout excédent est stocké dans une batterie domestique afin d'être restitué pour une utilisation ultérieure.

Vous souhaitez réaliser un projet photovoltaïque ?

Réalisez une simulation et faites appel à un expert solaire pour vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches et bénéficier des conseils précieux pour trouver les meilleurs panneaux solaires, un installateur qualifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), etc. 

Pour plus d’informations, composez le 09 71 07 07 40 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi de 9 h 00 à 18 h 30.

Nombre de panneaux photovoltaïques pour une maison autonome ?

Le nombre de panneaux solaires nécessaires dépendra de différents facteurs tels que :

  • vos besoins énergétiques en kWh
  • la surface du logement ;
  • le nombre d’occupants
  • etc. 

Tous ces éléments sont indispensables pour réaliser un dimensionnement solaire millimétré. De plus, nous vous recommandons fortement de faire appel à un installateur expérimenté pour réaliser cette tâche minutieuse qui sera déterminante pour la suite du projet.

De plus, vous pourrez obtenir des informations plus approfondies concernant la rentabilité d'une telle configuration concernant votre logement, sa localisation, les choix d’installation, etc.

Comment se chauffer et produire sa propre eau chaude sanitaire (ECS) ?

Pour se chauffer et produire de l’eau chaude, il existe plusieurs solutions basées sur les énergies renouvelables :

  • le poêle à bois ou à granulés : il utilise la biomasse, c’est-à-dire la combustion de matières organiques, pour produire de la chaleur. Il peut être couplé à un système de chauffage central ;
  • la chaudière à bois ou à pellets : elle fonctionne selon le même principe de combustion de biomasse pour générer de la chaleur. Cependant, une chaudière est conçue pour chauffer de plus grands espaces, voire toute une maison. Les chaudières à granulés sont particulièrement populaires en raison de leur efficacité et de leur possibilité d'automatisation, permettant de réguler la température de manière constante et pratique ;
  • la pompe à chaleur : elle utilise la géothermie ou l’aérothermie, autrement dit la chaleur du sol, de l’air ou de l’eau, pour chauffer ou produire l’eau chaude d’un logement. Elle peut être réversible et assurer également la production de climatisation ;
  • les panneaux solaires thermiques ou hybrides : ils sont généralement couplés à un chauffe-eau solaire. De ce fait, ils utilisent l’énergie du soleil pour chauffer l’eau contenue dans un ballon. Par ailleurs, ils peuvent couvrir jusqu’à 70 % des besoins en eau chaude d’un foyer.

Éviter les déperditions de chaleur

L'énergie que vous générez est précieuse. Par conséquent, pour une maison autonome, il est particulièrement avantageux de mettre l'accent sur une isolation thermique efficace.

Comment produire son eau potable soi-même ?

S’approvisionner en eau potable soi-même nécessite de devoir récupérer l’eau de pluie, la filtrer, pour ensuite pouvoir la consommer sans risque. 

Pour ce faire, vous pouvez collecter cette eau grâce à votre toiture, pour ensuite la stocker dans une cuve souterraine ou hors sol. L’eau pourra être ensuite acheminée à la maison par le biais d’une pompe. 

De plus, il est nécessaire de mettre en place un système de filtration et de traitement de l'eau pour éliminer les contaminants tels que les impuretés, les bactéries et les virus. Cette eau traitée peut être utilisée pour répondre à tous les besoins domestiques, notamment :

  • douche ;
  • lavabo ;
  • toilettes ;
  • lave-linge ;
  • lave-vaisselle ;
  • etc.

Optez pour les toilettes sèches !

En ce qui concerne les sanitaires d'une maison autonome, il est fréquent d'opter pour l'installation de toilettes sèches à litière biomaîtrisée. Cette solution permet d'éviter l'utilisation inutile d'eau potable.

Quels sont les avantages et inconvénients d'une maison autonome ?

Construire une maison autonome est un projet ambitieux, mais qui offre de nombreux avantages pour vivre davantage en harmonie avec la nature et jouir d’une indépendance énergétique

Pour réussir ce projet, il faut bien choisir les solutions pour produire son électricité, sa chaleur et son eau potable, ainsi que les matériaux pour construire son habitat. Mais, il faut également être conscient des désavantages liés à une telle construction. Voici donc un tableau récapitulatif des principaux avantages et inconvénients d’une maison autonome :

Avantages
Inconvénients
Réduire son empreinte carbone
Le projet est très coûteux
Gérer sa consommation d’énergie
Le projet est complexe
S’installer n’importe où
Nécessite beaucoup d’entretien et de maintenance
Ne pas payer de factures
En cas de problème, il n’existe pas de solution temporaire d’approvisionnement
Pas d’impact en cas de problème sur l’un des réseaux
Les équipements nécessitent beaucoup de place

Quelles aides pour une installation de panneaux solaires ?

La construction d’une maison autonome ne donne pas accès aux aides de l’état. C’est pourquoi de tels travaux peuvent avoir un coût initial très important. Effectivement, les aides financières de l’État sont octroyées pour les travaux de rénovation énergétique.

Songez au kit solaire en autoconsommation !

Pour trouver un installateur en qui vous pourrez avoir confiance les yeux fermés, privilégiez notamment les professionnels qui ont déjà réalisé des projets avec d’autres clients qui aujourd’hui sont satisfaits. C’est aussi une bonne approche pour découvrir comment ce dernier travail et à quoi ressemble le résultat final de la pose.

En revanche, si vous optez pour une maison en autonomie partielle, certaines aides pourront vous aider à financer vote installation solaire.

Les aides pour une installation photovoltaïque

Pour une installation solaire photovoltaïque, voici les aides auxquelles vous pourrez prétendre : 

  • la prime à l’autoconsommation ;
  • les tarifs d’achat (kWh rémunérés à tarif fixe) ;
  • la TVA réduite à 10 % (≤ 3 kWc) ;
  • les aides locales.

Les aides pour une installation thermique 

Du côté des installations solaires thermiques, vous aurez la possibilité de bénéficier des subventions suivantes : 

  • MaPrimeRénov’ ;
  • la prime énergie (CEE) ;
  • l’éco prêt taux zéro (éco-PTZ) ;
  • les aides locales.

Et pour une installation hybride ?

Si vous optez pour une installation hybride, vous pourrez prétendre aux aides financières disponibles pour les panneaux solaires photovoltaïques et thermiques.

Il est important de préciser que ces aides sont accessibles à condition de : 

  • réaliser l’installation par un professionnel RGE ;
  • installer les panneaux solaires sur la toiture
  • être en autoconsommation avec la vente de surplus (pour le photovoltaïque).

FAQ : Questions récurrentes sur la maison autonome

Qu’est-ce qu’une maison autosuffisante ?

Une maison autosuffisante est un habitat qui produit ses propres ressources en eau, électricité et chaleur, sans être relié aux réseaux d’approvisionnement. Pour cela, elle utilise les énergies renouvelables et des matériaux écologiques

Ce modèle d’habitation vise à réduire son empreinte carbone et devenir indépendant sur le plan énergétique.

Quel prix pour une maison autonome ?

Le prix d’une maison autonome dépend : 

  • de la taille du logement ;
  • du type d’installations choisies
  • du degré d’autonomie souhaité.

L’on peut tout de même noter que le prix est supérieur à celui d’une maison classique, bien que ce dernier a vocation à être rentabilisé sur le long terme

Comment chauffer une maison autonome ?

Pour chauffer une maison autosuffisante, différentes solutions s’offrent à vous : 

  • le chauffe-eau solaire
  • le poêle à bois
  • la pompe à chaleur ;
  • les panneaux solaires

Ces installations permettent de produire de la chaleur de façon économique et écologique.

Comment être 100 % autonome en électricité ?

Pour atteindre l’autonomie totale en électricité, il vous faut opter pour une installation qui utilise les énergies renouvelables pour produire de l’électricité, comme : 

  • les panneaux solaires photovoltaïques ;
  • l’éolienne domestique ;
  • la turbine hydroélectrique. 

Ensuite, cette énergie doit être stockée pour vous permettre d’avoir accès à cette ressource à n’importe quel moment. Pour cela, vous devez songer à installer une batterie de stockage.

Claire Dubas

Claire Dubas

Claire a intégré l'équipe de panneausolaire.com en 2023. Sensible aux enjeux environnementaux, elle s'investit pour vous accompagner dans votre transition énergétique et écologique. Claire est une experte en énergies renouvelables, notamment en ce qui concerne l'énergie solaire et les panneaux solaires.

Mis à jour le 15/05/2024