Aller au contenu

Tout savoir sur le prix d’une installation de panneau solaire

L’énergie solaire est une source d’électricité qui permet à la fois de réduire ses factures d’électricité tout en soutenant la transition énergétique.

Quel est le prix une installation de panneau solaire ? Quels sont les facteurs qui influencent le coût total ? Quelles sont les aides financières disponibles et les conditions pour pouvoir y prétendre ? Nous vous expliquons tout dans ce guide !

Installation panneau solaire photovoltaïque sur toiture prix

Quel montant pour une installation photovoltaïque ?

Avant d’aborder en détails les facteurs qui peuvent influencer le coût d'une installation solaire photovoltaïque, commençons par répondre à la question centrale de ce guide en prenant comme exemple l'installation la plus courante en France. 

Pour des panneaux solaires photovoltaïques en silicium monocristallin installés en surimposition sur une toiture avec une puissance située entre 3 et 9 kWc, le coût total du projet solaire variera dans une fourchette comprise entre 8 500 et 23 000 euros.

Vous souhaitez produire votre propre énergie solaire ?

La production photovoltaïque vous intéresse et vous songez à installer des panneaux solaires sur votre toiture ? Contactez un expert photovoltaïque pour vous accompagner dans l’ensemble de votre projet solaire (recherche installateur RGE, étude de faisabilité, travaux, démarches administratives, etc.).

Ils sont joignables du lundi au vendredi de 9 h 00 à 19 h 30 au 09 71 07 07 40.

Qu’est-ce qui influe le prix d’une installation photovoltaïque ?

L’aménagement de panneaux solaires suscite de nombreuses interrogations, notamment au niveau de l’investissement qu’une telle installation peut engendrer. C’est pourquoi, nous allons dans un premier temps comprendre les éléments qui viennent influencer le montant final

  • le type de module ;
  • le type de pose ;
  • la puissance ;
  • le mode de consommation

Bien entendu, d’autres facteurs tels que la marque des panneaux solaires ou encore le choix de l’installateur viendront faire fluctuer le prix final.

Les différents types de modules photovoltaïques et leur technologie

Les modules photovoltaïques se déclinent en plusieurs modèles et technologies, qui ont un impact sur le coût final de l’installation solaire. Parmi les technologies les plus courantes, on retrouve :

  1. le silicium monocristallin, qui offre le meilleur rendement et la meilleure durabilité, mais aussi le prix le plus élevé ;
  2. le silicium polycristallin, qui offre un rendement moyen, mais un prix plus abordable ;
  3. l’amorphe, qui offre un faible rendement, mais un prix très bas. Cette technologie est très peu utilisée pour les panneaux solaires.

Parmi les types de modules solaires, on peut citer :

  • le panneau solaire photovoltaïque traditionnel, qui est le plus répandu sur les toitures. Il coûte en moyenne entre 8 500 et 10 500 euros pour une installation de 3 kWc ;

  • le panneau solaire photovoltaïque bifacial, qui capte la lumière des deux côtés et qui augmente la production d’électricité. Plus cher que le traditionnel, le prix est compris entre 10 000 et 13 000 euros pour une installation de 3 kWc ;

  • la tuile solaire photovoltaïque, qui remplace les tuiles classiques et qui s’intègre parfaitement à l’esthétique de la toiture, va nécessiter un budget compris entre 20 000 et 45 000 euros, pose incluse ;

  • le kit solaire, qui est une solution clé en main et facile à installer soi-même, coûte en moyenne 6 000 euros pour une installation d’une puissance équivalente à 3 kWc.

Les différents types de poses

Le choix de la méthode de pose a un impact significatif sur le coût final de votre projet photovoltaïque. On peut distinguer 4 méthodes, classées de la moins onéreuse à la plus coûteuse :

  1. au sol : c'est la solution la moins coûteuse, mais elle ne donne pas accès aux aides financières, tout comme l'installation sur un mur ;
  2. en surimposition sur la toiture (ISB) : cette méthode est la plus courante en France et est la plus abordable financièrement, car elle permet l’accès aux subventions de l’État qui vont aider à baisser le montant total de l’installation ;
  3. en intégration au bâti (IAB) : bien qu'un peu plus onéreuse, elle offre une intégration esthétique avec la structure du bâtiment ;
  4. sur un mur vertical : c'est la méthode la plus coûteuse, dû au fait de la complexité de l’installation.

Comme vous l’aurez compris, certaines poses peuvent donner accès à des aides financières, tandis que d'autres n'en bénéficient pas. 

En effet, la pose au sol et la pose sur un mur ne permettent pas d’accéder à des subventions de la part de l'État, contrairement à l’ISB et l’IAB, où des aides et primes peuvent être disponibles

Comme mentionné précédemment, le coût de l'installation en surimposition est généralement inférieur à celui de l'intégration au bâti, vous pouvez retrouver ci-dessous un comparatif des prix à titre indicatif : 

Puissance de l'installation en kWc
Prix pour des panneaux solaires intégrés au bâti
Prix pour des panneaux solaires en surimposition
3 kWc
10 200 €
9 200 €
6 kWc
17 000 €
15 500 €
9 kWc
22 700 €
20 700 €

L’exception à la règle

Si vous envisagez de faire construire une maison et souhaitez mettre en place un projet solaire, il peut être plus avantageux d'opter pour la pose de tuiles solaires

Cette option s'avère en effet plus économique que de couvrir votre toiture d'un revêtement classique puis d'ajouter des panneaux solaires photovoltaïques en surimposition ultérieurement.

Le coût selon la puissance crête de l’installation

Pour rappel, la puissance crête d’une installation solaire photovoltaïque correspond à la quantité maximale d’électricité que les panneaux solaires photovoltaïques peuvent produire dans des conditions optimales d’ensoleillement.

Elle s’exprime en kilowatt-crête (kWc) et dépend du nombre et de la puissance de chaque panneau solaire composant le parc photovoltaïque de votre maison.

Selon la superficie de votre logement et vos besoins énergétiques en kWh, vous aurez besoin d’une installation plus ou moins puissante, qui aura un impact sur le coût total du projet solaire. 

Plus la puissance crête est élevée, plus le prix de l’installation est important, de même que le potentiel de production.

Vous trouverez détaillé dans le tableau ci-dessous le coût moyen d’une installation solaire photovoltaïque, pose comprise par un installateur qualifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), en fonction de la puissance crête (kWc) du système :

Puissance totale de l'installation (kWc)
Prix total (matériel et main d'œuvre)
3 kWc
entre 8 500 et 10 500 euros
6 kWc
entre 12 000 et 17 000 euros
9 kWc
entre 17 000 et 23 000 euros

Réalisez plusieurs devis !

Il est fortement recommandé de solliciter plusieurs installateurs qualifiés RGE et d'obtenir au moins 3 devis distincts. Prenez le temps d'examiner attentivement et de comparer ces devis pour prendre une décision éclairée, mais aussi éviter les arnaques.

Les différents modes de consommation 

Lors de la conception de votre projet solaire, vous serez amené à choisir la manière dont vous allez valoriser votre production d’énergie solaire de votre équipement solaire. Il existe 3 modes de consommation possibles :

  • l’autoconsommation avec vente du surplus : ce mode consiste à consommer directement l’électricité que vous produisez avec vos panneaux solaires, et à vendre le surplus à EDF OA (Obligation d’Achat) ou à une ELD (Entreprise Locale de Distribution) à un tarif réglementé et fixe pendant 20 ans. Ce mode vous permet de réaliser des économies sur votre facture d’électricité, de bénéficier d’un revenu complémentaire et de la prime à l’autoconsommation ;


  • l’autoconsommation totale : ce mode consiste à consommer toute l’électricité que vous produisez avec vos panneaux solaires, sans en vendre le surplus. Il vous permet de maximiser votre indépendance énergétique et de réduire au maximum votre facture d’électricité. En revanche, un élément s’ajoute à votre budget, car il nécessite l’installation d’une batterie solaire ;


  • la vente totale à EDF OA ou ELD : ce mode consiste à vendre l’intégralité de l’électricité que vous produisez avec vos panneaux solaires à EDF OA ou à une ELD. Il permet de générer un revenu régulier et garanti sur une durée de 20 ans. Vous ne pouvez cependant pas bénéficier de la prime à l’autoconsommation.

L'autoconsommation avec vente du surplus est actuellement la méthode la plus répandue. En fait, elle demeure la plus avantageuse d'un point de vue financier pour une installation solaire considérée comme "classique".

En revanche, l'autoconsommation totale peut présenter un intérêt particulier pour ceux qui visent une autonomie complète, que ce soit pour la conception d'une maison autonome ou lorsque le logement est situé sur un site isolé (mauvais accès au réseau).

La vente totale, quant à elle, est généralement adoptée par des professionnels ou par des particuliers souhaitant installer des panneaux solaires photovoltaïques sur une résidence secondaire ou un logement locatif.

Les coûts annexes

D’autres éléments viennent influencer le montant total de votre installation solaire photovoltaïque, on peut notamment retrouver : 

  • la main-d'œuvre : le coût de l'installation peut dépendre de l'installateur qui la réalise, mais aussi de votre choix de réaliser l'installation vous-même, notamment si vous choisissez d’opter pour un kit solaire ;

  • l'entretien : le nettoyage des panneaux solaires peut engendrer des frais de main-d'œuvre ou l'achat de matériel si vous prévoyez de le faire vous-même. En général, il est recommandé d'effectuer un entretien 1 à 2 fois par an ;

  • la maintenance : elle nécessite souvent l'intervention d'un professionnel et peut parfois entraîner le remplacement de pièces telles que l'onduleur, le micro-onduleur ou la batterie solaire, qui peuvent présenter des dysfonctionnements après environ dix ans d'utilisation ;

  • le raccordement au réseau électrique public géré par Enedis : avant de mettre en service votre installation, vous devrez la raccorder au réseau électrique public selon la manière dont vous souhaitez utiliser l'énergie produite (autoconsommation, vente, etc.). Le coût de ce raccordement varie en fonction de la complexité des travaux.

Quelles sont les aides financières pour réduire le coût des panneaux solaires ?

Les conditions d’éligibilité pour percevoir les aides financières

L’état a mis en place différentes subventions auprès des particuliers et professionnels ayant pour souhait de produire leur propre énergie verte. Le but étant de réduire les coûts pour favoriser l'installation de panneaux solaires photovoltaïques et par conséquent la transition énergétique

Cependant, comme nous l’avons vu précédemment, les aides financières ne sont pas versées à l’ensemble des installations photovoltaïques. Certaines conditions doivent être respectées, nous les récapitulons ci-dessous :

  • réaliser l'installation par un professionnel RGE ;
  • installer les panneaux solaires sur une toiture (maison ou bâtiment) ou d’une structure aménagée à côté du logement (pergola, carport, abri de jardin) ;
  • opter pour l’autoconsommation avec vente du surplus.

Les aides et primes accordées aux installations photovoltaïques

Les principales aides financières disponibles pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques

La rentabilité d’une installation photovoltaïque

Investir dans des panneaux solaires photovoltaïques peut être une manière de participer à la transition écologique, mais aussi de réaliser des économies et des bénéfices sur le long terme

Cependant, la rentabilité d’une installation photovoltaïque n’est pas garantie et dépend de plusieurs facteurs, tels que :

 

  • le rendement des panneaux solaires ;
  • le montant de l’investissement initial ;
  • les coûts de fonctionnement.

C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de faire appel à un professionnel RGE pour réaliser une étude de faisabilité et de rentabilité en fonction de votre situation. Ces éléments vous permettront d’entamer un projet sereinement avec la certitude d’avoir un retour sur investissement.

En combien de temps puis-je rentabiliser mes panneaux solaires photovoltaïques ?

Une installation photovoltaïque bien dimensionnée est généralement rentabilisée entre 8 et 12 ans.

FAQ : Questions récurrentes sur le prix d’une installation de panneaux solaires

Quel coût pour une installation de panneau solaire ?

Le coût d’une installation de panneaux solaires photovoltaïques dépend principalement de la technologie, de la puissance et du type de pose.

Le prix moyen d’une installation photovoltaïque est de 10 000 euros avec une fourchette de 8 500 € à 23 000 €, pose incluse. 

Quelle puissance de panneaux solaires pour une maison de 100 m² ?

Pour une maison de 100 m², une installation solaire photovoltaïque de 3 kWc est généralement suffisante pour répondre à vos besoins énergétiques (kWh). Toutefois, il est essentiel de souligner que le dimensionnement solaire de votre installation dépend de la superficie de votre maison (qu'elle fasse 100 m², 150 m², 200 m², etc.), de votre consommation énergétique en kWh et d'autres facteurs. 

C’est pourquoi nous vous recommandons de réaliser une étude de faisabilité par un installateur qualifié afin de déterminer avec précision la taille optimale (kWc) de l'installation pour votre habitation.

Est-ce rentable d’installer des panneaux solaires photovoltaïques ?

Oui ! Installer des panneaux solaires est rentable, et ce, partout en France

En moyenne, une installation de panneaux solaires photovoltaïques offre une rentabilité entre 8 et 12 ans.

Claire Dubas

Claire Dubas

Claire a intégré l'équipe de panneausolaire.com en 2023. Sensible aux enjeux environnementaux, elle s'investit pour vous accompagner dans votre transition énergétique et écologique. Claire est une experte en énergies renouvelables, notamment en ce qui concerne l'énergie solaire et les panneaux solaires.

Mis à jour le 15/05/2024