Aller au contenu

Système solaire combiné : une solution économique et écologique

Votre système de chauffage est obsolète, votre vieille chaudière a rendu l’âme ou vous faites construire ? Dans ce cas, avez-vous songé au chauffe-eau solaire combiné pour votre chauffage et votre eau chaude sanitaire (ECS) ? Ce dispositif est aussi bien adapté pour une rénovation énergétique que pour un logement neuf

Ce système constitue une solution aussi bien économique qu’écologique pour votre maison, réduisant ainsi vos factures énergétiques et vos émissions de carbone. Dans cet article, on vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur le système solaire combiné, son fonctionnement, ses avantages, ses inconvénients, son prix et les aides disponibles.

chauffe eau solaire toiture

Le système solaire combiné, une installation deux en un

Le système solaire combiné (SSC) est un chauffe-eau solaire qui permet à la fois d’assurer le chauffage votre maison et également l’alimentation en eau chaude sanitaire (ECS), grâce à l’énergie solaire.

 

Cet équipement solaire est aussi intéressant pour les constructions neuves que pour les rénovations.

Le saviez-vous ?

Le système solaire combiné peut satisfaire de 40 à 60 % des besoins en chauffage d'un domicile et jusqu’à 70 % pour l’eau chaude, en fonction de votre zone géographique.

Comment fonctionne un système solaire combiné ?

Le système solaire combiné repose sur la même technologie que le chauffe-eau solaire individuel (CESI), sauf que ce dernier implique à la maison d’être équipée d’un circuit de chauffage central

Tout comme le CESI, le SSC est composé de panneaux solaires thermiques installés sur votre toiture, qui, grâce à leurs capteurs, utilisent l’énergie du soleil pour chauffer un fluide caloporteur. Ce fluide est ensuite pompé vers un échangeur de chaleur qui va à son tour chauffer l’eau d’un ballon de stockage. Cette eau est ensuite redistribuée dans le réseau de chauffage de votre habitation via des émetteurs de chaleur (radiateurs, plancher chauffant, etc.).

Système solaire combiné chauffe-eau

Les différentes technologies de SSC

Le système à hydroaccumulation

Cette technologie fonctionne de sorte que la chaleur produite par les panneaux solaires thermiques est stockée dans un ballon d’eau chaude “tampon”. Cette eau est ensuite redistribuée dans votre circuit de chauffage et l’autre partie est transmise à un autre ballon immergé à l’intérieur pour l’eau chaude sanitaire.

Le système à hydroaccumulation présente l'avantage d'être à la fois performant et compact, avec une capacité de stockage raisonnable, généralement comprise entre 500 et 2000 litres. Cependant, pour accueillir un tel équipement chez soi, il est essentiel de disposer d'un espace suffisamment grand, bien isolé ou chauffé.

Le système solaire direct

Pour le système solaire combiné direct, une partie du fluide caloporteur est directement distribuée dans la dalle du plancher chauffant, des murs ou des radiateurs et repart ensuite vers les panneaux solaires thermiques. L’autre partie de la chaleur alimente un circuit de dérivation qui permet de produire l’eau chaude sanitaire et d’apporter un appoint au solaire.

Les installations solaires de ce type occupent moins d'espace que les systèmes à hydroaccumulation, affichent un meilleur rendement et les pertes de chaleur sont réduites

De plus, elles se prêtent parfaitement à une intégration avec un réseau de plancher chauffant, de radiateurs basse ou haute température, ou de murs chauffants, assurant un chauffage homogène dans toute la maison, quel que soit le type de chauffage utilisé.

Cependant, il est important de noter que l'adoption d'un système solaire direct ne s'envisage que lors de rénovations majeures ou de la construction neuve d'une maison, car elle requiert des travaux importants, comme l'installation de planchers ou de murs chauffants.

Le système mixte

Il combine les deux technologies, le solaire direct et l'hydroaccumulation. Cette combinaison présente un avantage puisqu'elle permet de stocker de la chaleur qui limite l’usage de l’appoint la nuit et évite les surchauffes.

Chauffez votre piscine avec le SSC

Profitez de votre piscine sur une plus longue période de l’année, en faisant grimper la température de son eau grâce à votre SSC

Prenez contact avec un expert, pour correctement dimensionner votre projet solaire, d’autant plus si votre maison est équipée d’équipement énergivore comme une piscine.

Un chauffage d’appoint indispensable

En cas de production insuffisante par manque d’ensoleillement, il faut impérativement être équipé d’un dispositif de chauffage d’appoint qui prend le relais. Ce dispositif peut être indépendant ou couplé au SSC. 

SSC avec chauffage d’appoint indépendant

Si vous souhaitez opter pour un chauffage d’appoint séparé, ce dernier peut être assuré par :

  • une cheminée avec insert
  • un poêle à bois ou granulés ;
  • une chaudière au gaz ou fioul ;
  • une pompe à chaleur

Quant à l’eau chaude sanitaire, sa production de chaleur est le plus souvent assurée par un chauffe-eau électrique.

SSC avec chauffage d’appoint Intégré

Il est également envisageable d'associer votre système solaire combiné à un chauffage d'appoint. Généralement, cette source de chaleur additionnelle est fournie par une chaudière électrique qui prend le relais de manière automatique.

Les avantages et les inconvénients d’un système solaire combiné

Les SSC ont plusieurs avantages par rapport aux systèmes de chauffage traditionnels :

  • polyvalente : production du chauffage et de l’eau chaude sanitaire ;
  • perfomante : couvre en moyenne entre 40 et 70 % des besoins en chauffage et en ECS d’une maison ;
  • économique : vous réalisez des économies sur vos factures d’énergie en utilisant l’énergie du soleil, une ressource inépuisable et surtout gratuite ;
  • écologique : ne génère ni pollution, ni émissions de gaz à effet de serre.


Bien que les SSC soient très efficaces, ils présentent aussi quelques points faibles : 

  • coûteux : à installer, car ils nécessitent des panneaux solaires thermiques coûteux ;
  • dépendant : leur efficacité dépend d’une source d’énergie intermittente, et ainsi, l’équipement peut être moins efficace en hiver ou par temps nuageux ;
  • subordonné : incapacité à subvenir à l’ensemble des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire du foyer.

Comment entretenir son SSC ?

Il est fortement recommandé de faire vérifier l’installation tous les deux ans par un professionnel. Ce geste préventif vous assure le bon fonctionnement, la durabilité de vos équipements et aide à prévenir les dysfonctionnements

Vous pouvez être en mesure de réaliser seul :

  • la vérification de la pression et la régulation de l’installation ;
  • l’analyse des capteurs pour contrôler l’état du fluide caloporteur ;
  • le nettoyage du ballon solaire environ tous les 3 ans pour enlever le tartre.

Combien pour un système solaire combiné ?

Le prix d’un SSC

Le coût d'une installation solaire combinée pour un projet résidentiel peut varier entre 14 000 et 25 000 €. Pour ramener le prix au m², il faut compter entre 1 100 € à 1 300 € par m2 de capteur thermique, installation réalisée par un installateur RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) comprise, selon qu’il s’agit d’un modèle solaire direct ou à hydroaccumulation. Cet écart de prix s’explique en fonction de : 

  • la technologie choisie ;
  • la surface des panneaux solaires ;
  • la localisation ;
  • les besoins énergétiques du foyer.

En combien de temps se rentabilise un système solaire combiné ?

Il faut compter en moyenne 10 à 15 ans pour rentabiliser un équipement solaire combiné.

Les aides financières pour un SSC

Le coût initial de l'installation peut sembler élevé, mais peut être amorti grâce aux subventions gouvernementales. Voici les aides en France auxquelles vous pourriez avoir droit pour l'installation d'un SSC :

  • la TVA à taux réduit ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • MaPrimeRénov’ (cette prime est accessible pour les maisons construites il y a au moins 2 ans) ;
  • la prime énergie (pour l’installation d’un système combiné, elle peut aller jusqu’à 4 000 € en fonction de vos revenus) ;
  • les aides locales (mairie, département ou région).

FAQ : vos questions sur le système solaire combiné

À qui faire appel pour l’installation de son système solaire combiné ?

Pour l’installation d’un système solaire combiné, nous vous recommandons de faire intervenir un installateur bénéficiant de la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

N’hésitez pas à contacter plusieurs entreprises spécialisées dans l’installation de systèmes solaires combinés pour obtenir des devis et des conseils. Vous pourrez ainsi comparer les offres et opter pour celle, la plus adaptée à votre situation et votre budget.

Peut-on alimenter un système solaire combiné avec des panneaux solaires photovoltaïques ?

Non, un panneau solaire photovoltaïque produit de l’électricité et non de la chaleur, seul un panneau thermique ou hybride est en mesure de fournir de la chaleur.

Quelle est la durée de vie d’un d’un SSC ?

Avec un entretien régulier et une bonne utilisation, les équipements d'un SSC peuvent afficher une durée de vie remarquable. Les capteurs thermiques peuvent durer de 20 à 30 ans, un ballon performant peut fonctionner sans souci pendant 15 à 20 ans avec un suivi régulier, tandis que le circulateur, les sondes de température et la régulation peuvent atteindre environ 10 ans.

Claire Dubas

Claire Dubas

Claire a intégré l'équipe de panneausolaire.com en 2023. Sensible aux enjeux environnementaux, elle s'investit pour vous accompagner dans votre transition énergétique et écologique. Claire est une experte en énergies renouvelables, notamment en ce qui concerne l'énergie solaire et les panneaux solaires.

Mis à jour le 15/05/2024