Une installation de panneaux solaires photovoltaïques peut être mise à profit de différentes manières. Vous pouvez utiliser toute l’électricité produite par vos capteurs pour alimenter votre maison en électricité (autoconsommation). Vous pouvez également opter pour l’autoconsommation avec revente de surplus. Enfin, vous pouvez choisir de vendre la totalité de votre production à EDF. Si vous décidez de choisir l’un des deux derniers modèles, le tarif de rachat de l’électricité solaire sera déterminant dans la rentabilité de votre installation. Il est fixé par l’État chaque trimestre.

Vous vous demandez quels sont les tarifs de rachat photovoltaïques en 2022 ? Nous allons les passer en revue avec vous ici.

Tarifs rachat électricité solaire 2022

Il faut avant tout savoir que le prix de rachat de l’électricité issu de la production solaire a d’abord été encadré par l’arrêté tarifaire du 10 mai 2017. Depuis, l’arrêté du 6 octobre 2021 a été instauré et c’est lui qui dicte les tarifs de rachat d’électricité solaire. La valeur exacte du tarif est fixée chaque trimestre. C’est la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) qui régule ce prix tous les trois mois.

Certains facteurs sont impliqués dans le prix de revente de votre électricité à savoir :

  • Le format (revente totale ou autoconsommation et revente de surplus)
  • Le type d’installation (Intégration au bâti, surimposition ou non intégré)
  • La puissance des panneaux photovoltaïques

Plusieurs grilles tarifaires sont donc disponibles.

Il faut savoir que les prix peuvent varier chaque trimestre. Le tarif de rachat est fixé pour la durée de votre contrat avec EDF. C’est donc la date à laquelle vous souscrivez à votre contrat de vente d’électricité solaire qui dicte le prix du kWh pour sa durée. Si on parle de tarif au 2ème trimestre 2022, ce dernier n’est en réalité instauré qu’un mois après le début du trimestre. Pour le deuxième trimestre 2022 par exemple, qui débute le 1er avril, le tarif n’entre donc en vigueur que le 1er mai 2022 jusqu’au 31 juillet 2022.

Tarif électricité solaire 2022 revente totale

La revente totale, comme son nom l’indique concerne les propriétaires qui ont décidé d’injecter dans le réseau EDF l’intégralité de leur production solaire. Elle est par exemple adapté pour un logement en location ou une résidence secondaire peu habitée. C’est EDF OA (Obligation d’Achat) qui gère les contrats et rachète votre électricité. Le tarif est fixé pour une durée de 20 ans. Pour qu’EDF rachète l’électricité solaire, il est indispensable d’installer un second compteur et votre installation doit avoir été mise en place par un professionnel certifié RGE.

Si vous avez choisi de revendre toute la production d’électricité à EDF, voici le tarif en vigueur jusqu’au 2ème trimestre 2022 pour les différents types d’installations.

IAB = Intégré au bâti
ISB = Intégration simplifiée au bâti ou surimposition
NIB = Non intégré au bâti

Dates tarif en vigueurType d’installationPuissance kWc de l’installationTarif de rachat en €/kWh
01/05 – 31/07IAB≤30,1814 €
01/05 – 31/07IAB≤90,1542 €
01/05 – 31/07IAB≤30,1814 €
01/05 – 31/07IAB≤90,1542 €
01/05 – 31/07NIB IAB/ISB<100kWc≤360,1115 €
01/05 – 31/07NIB IAB/ISB<100kWc≤1000,0969 €
01/05 – 31/07NIB IAB/ISB<500kWcde 100 à 500 0,1003 €

Tarif électricité solaire 2022 vente avec surplus

La vente avec surplus vous permet de subvenir à vos besoins de consommation personnelle en électricité et de revendre à EDF la production que vous n’utilisez pas. Une fois vos batteries totalement chargées, la production d’électricité est injectée dans le réseau. Il s’agit d’un excellent moyen de réduire vos factures d’électricité et de rentabiliser votre installation. Tout comme pour la revente totale, c’est EDF OA qui rachète l’excès de production. Voici la grille des tarifs de revente de surplus au 2ème trimestre 2022.

Dates tarif en vigueurType d’installationPuissance de l’installation en kWcTarif d’achat (€ / kWh)Prime (€ / kWc)
01/04 – 30/06IAB≤30,1000 €380 €
01/04 – 30/06IAB≤90,1000 €280 €
01/04 – 30/06NIB IAB/ISB < 100 kWc≤360,0600 €160 €
01/04 – 30/06NIB IAB/ISB < 100 kWc≤1000,0600 €80 €
01/04 – 30/06NIB IAB ISB > 100 kWc≤1000 €0 €

Avec ce mode de fonctionnement, vous bénéficiez d’une prime à l’investissement. Elle vous sera versée à hauteur de 1/5e par an sur 5 années et est fixée aux tarifs suivants :

  • 380 € / kWc pour les installations de puissance < ou égale à 3 kWc
  • 280 € / kWc pour les installations de puissance comprise entre 3 et 9 kWc
  • 160 € / kWc pour les installations de puissance comprise entre 9 et 36 kWc
  • 80 € / kWc pour les installations de puissance comprise entre 36 et 100 kWc

Les installations de puissance supérieure à 100 kWc ne sont pas éligibles à la revente ni à cette prime.

L’intégration Paysagère

Jusqu’en 2018, une prime d’intégration au bâti permettait de recevoir un bonus pour favoriser l’installation des panneaux solaires directement intégré à la toiture. Elle a été remplacée le 6 octobre 2021 par la notion d’intégration paysagère. Si les critères d’intégration sont respectés par l’installation, elle bénéficiera d’une nouvelle prime. La demande de raccordement devra être faite au plus tard deux ans après l’entrée en vigueur de ce nouvel arrêté. C’est elle qui détermine le montant de la prime.

Elle prévoit deux primes :

La première prime est versée tant que la puissance cumulée de l’installation n’excède pas 30 MW.

La seconde est versée jusqu’à ce que la puissance cumulée de l’installation atteint 115 MW.

Plusieurs critères doivent être respectés pour que l’installation soit éligible à la prime d’intégration paysagère :

Les panneaux solaires doivent être installés sur la toiture d’un bâtiment ou d’un hangar. Ils remplacent les éléments de couverture traditionnel et garantissent l’étanchéité du toit par chevauchement ou emboitement. La pente d’inclinaison du toit doit être comprise en 10% et 75%. Un avis technique favorable a été émis (en vigueur à la date de demande de raccordement) par la commission d’experts dédiée aux procédés photovoltaïques. L’installation doit couvrir au moins 80% de la surface du toit, déduction faite des pénétrations de toiture (cheminée, fenêtres de toit…). Les panneaux doivent également avoir été installé par un professionnel certifié RGE.

Pour une installation de moins de 100 kWc, la prime à l’investissement d’intégration paysagère s’élève à :

0,238 €/Wc Pour un raccordement entre le 09/10/2021 et le 08/10/2022 tant que la puissance crête cumulée n’excède pas 30 MW.

0,133 €/WcPour un raccordement entre le 09/10/2022 et le 08/10/2023 tant que la puissance crête cumulée n’excède pas 115 MW.

Pour une installation de moins de 100 à 250 kWc, la prime à l’investissement d’intégration paysagère s’élève à :

0,235 €/Wc Pour un raccordement entre le 09/10/2021 et le 08/10/2022 tant que la puissance crête cumulée n’excède pas 30 MW.

0,128 €/Wc Pour un raccordement entre le 09/10/2022 et le 08/10/2023 tant que la puissance crête cumulée n’excède pas 115 MW.

Pour une installation de moins de 250 à 500 kWc, la prime à l’investissement d’intégration paysagère s’élève à :

0,233 €/Wc Pour un raccordement entre le 09/10/2021 et le 08/10/2022 tant que la puissance crête cumulée n’excède pas 30 MW.

0,125 €/Wc Pour un raccordement entre le 09/10/2022 et le 08/10/2023 tant que la puissance crête cumulée n’excède pas 115 MW.

Comment revendre sa production d’électricité à EDF ?

Ces chiffres vous donnent envie de vous lancer, mais vous souhaitez en savoir davantage sur la démarche ? C’est tout à fait compréhensible.

Il faudra tout d’abord que vous procédiez à la mise en place d’une installation de panneaux solaires photovoltaïques. Vous êtes obligé de passer par une entreprise au label RGE si vous souhaitez revendre votre production.

À l’issue des travaux, l’entreprise ENEDIS va procéder au raccordement et à la mise en service de votre installation. La création d’un compte et d’un espace producteur sur le site d’EDF OA s’impose. Vous recevrez alors votre contrat d’achat qui fixe le prix de revente de l’électricité que vous allez produire. Il est impératif de bien lire ce contrat puis de le renvoyer à EDF OA. Après 11 mois, vous devrez relever votre compteur et communiquer les données à EDF. Lorsqu’ils auront reçu votre relevé, EDF OA pourra valider la facturation et procéder au versement annuel du montant de la vente de votre surplus. Le procédé se répètera chaque année pour toute la durée du contrat (généralement 20 ans).

Historique de l’évolution du prix de rachat de l’électricité solaire par EDF

Avec l’augmentation de leur popularité et les progrès technologiques liés aux capteurs, le prix de l’électricité produit par les panneaux solaires lors de son rachat par EDF a diminué. Dans ce graphique, vous pouvez constater l’évolution du prix pour la vente totale depuis 2012 pour la revente totale et les installations d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc. On constate que la baisse du prix de rachat de l’électricité s’est arrêtée en 2018. Le prix du kWh est reparti légèrement à la hausse depuis fin 2021.

Évolution du prix de rachat d'électricité solaire depuis 2012

Ces données ne doivent pas vous décourager. La rentabilité des panneaux solaires augmente à mesure que la technologie évolue. Dans le cadre de l’implantation de ces installations, il fallait attirer du monde et proposer des tarifs énergétiques qui permettent aux propriétaires de panneaux photovoltaïques de rentabiliser. Désormais, les panneaux sont beaucoup plus efficaces et même avec des tarifs réduits, les installations sont rentables après une dizaine d’années d’utilisation.

Votez pour cet article